Tambours & Enseignements Chamaniques

L’appel du Tambour

 
  

« Ce n’est pas nous qui choisissons notre tambour, c’est notre tambour qui nous appelle. » Gabriel Oko, après avoir suivi de nombreux rituels chamaniques a senti que le tambour l’appelait. Avec l’aide de l’instrument, la communion avec les membres du groupe chamanique lui était facilitée, les liens se tissaient, les vibrations l’emportaient. Afin de partager son expérience et de permettre à d’autres de découvrir cette relation intime qui peut exister entre un pratiquant et son tambour, il a commencé à proposer des stages de fabrication de tambours chamaniques selon plusieurs formules. Ces stages s’adressent à toute personne attirée par les pratiques liées aux sons, aux vibrations. Aucune compétence manuelle n’est requise – juste une ouverture de cœur.

  

Les stages réguliers de fabrication de tambours chamaniques se déroulent sur 2 jours et ont lieu tous les mois dans le cadre d’un gîte situé en plein cœur du plateau ardéchois, à 45 minutes d’Aubenas et à 20 minutes du Mont Gerbier de Jonc.


Le stage de fabrication de tambours chamaniques débute le vendredi soir autour d’un repas composé de mets que chacun aura apporté, puis d’un temps de partage pour aller à la découverte de l’autre.

La soirée se poursuit autour du gros tambour chamanique, joué par tous les participants. L’énergie de communion se met en place ce qui permet ensuite aux participants de se laisser guider dans le choix de leur aligneur ( centre du tambour ) – première pièce autour de laquelle le tambour va prendre vie. En fait, ce n’est pas le participant qui choisit son aligneur mais l’aligneur qui choisit son porteur – les aligneurs étant cachés dans un gros panier, c’est l’énergie qui émane de l’aligneur et non son aspect visuel qui va attirer le participant.

Gabriel prend ensuite le temps de présenter et d’expliquer à chacun la signification des aligneurs choisis.



Le lendemain matin, après avoir procédé à une fumigation, les participants continuent leur quête en allant à la recherche dans la forêt de l’ossature de leur tambour ( structure ronde en bois ). Là encore, c’est le tambour qui les appelle. Et pour le choix de la peau, le procédé est le même : les participants recherchent leur peau, dans la rivière, les yeux bandés en se laissant guider par leur intuition et leur sensibilité. Ce passage se fait à deux, afin de laisser s’installer le lâcher-prise et la confiance en soi et en l’autre, qualités indispensables pour aller à la rencontre de son tambour. Un rituel autour des peaux est ensuite proposé par Gabriel. Ce rituel permet de remercier l’animal de s’être offert et de lui demander pardon pour la souffrance causée. Ce rituel permet aux tensions de se délier et donne l’occasion aux participants de s’exprimer sur la souffrance qui a été contactée en eux.

Gabriel fournit ensuite les liens servant à tendre la peau du tambour. Au-delà du matériau, c’est un lien de cœur qui se tisse entre Gabriel et tous les participants en cet instant précis, un lien sacré qui sera ensuite scellé par les vibrations des tambours.




Autour d’un repas végétarien préparé par Gabriel, le partage continue.





L’après-midi, le tambour commence à être monté - à deux, tout en respectant le rythme de chacun. Le temps leur est offert…

Gabriel donne des explications pour la fabrication et montre l’assemblage. Il propose aussi aux participants de rentrer en contact avec l’aspect féminin que représente le tambour.

Puis il laisse faire les participants sous une supervision discrète mais présente.


Après le repas du soir, Gabriel propose une initiation chamanique autour du son, de l’écoute et du partage. L’encens et les divers instruments distribués accompagnent les participants dans leur quête du sacré.





Le dimanche, c’est au tour de la mailloche d’être fabriquée ( le bâton qui viendra frapper le tambour ). Par sa forme, elle représente l’aspect masculin.

Le groupe part une nouvelle fois dans la forêt de hêtres à la recherche d’une branche qui leur servira à la fabrication de leur mailloche. Parce que l’arbre a une valeur sacrée dans le chamanisme, un rituel lui est offert : l’esprit de l’arbre est remercié pour son don, sa branche, une partie de lui.

  

De retour au gîte, les tambours sont finalisés, les liens resserrés – ceux des tambours et ceux du groupe. La fabrication du tambour terminée, il est temps de faire vibrer son instrument sacré dans le partage et l’harmonie. La consécration des tambours peut alors avoir lieu. Elle est basée sur les quatre directions et sur les intentions posées de chacun. Par ce rituel, les participants se relient aux énergies masculines, féminines, à celle de l’enfant et à celle des ancêtres.


Enfin, après un échange sur le vécu et le ressenti de chacun, chaque participant reprend son chemin de vie… tout en sachant que Gabriel laisse sa porte grande ouverte pour une nouvelle rencontre autour du son sacré produit par le tambour.

© Copyright 2004-2016 - Tambours OKO - Contact : 06 71 93 22 94
Design & Developpement : Michel BRACK